LE CONCEPT DE  «MAISON PASSIVE» 

passive1passive2Le concept de «maison passive» a été élaboré en 1988 par l’institut «Wohnen und Umwelt» (Habitat et Environnement) de Darmstadt en Allemagne, avec la collaboration de l’université de Lund en Suède, afin de réduire la consommation énergétique de notre habitat.

passive3On désigne généralement par maison passive un bâtiment qui est pratiquement autonome pour ses besoins en chauffage et qui offre toute l’année – contrairement à une maison de construction traditionnelle – une température ambiante agréable sans l’application conventionnelle d’un chauffage. Une maison passive se contente des apports solaires et des apports métaboliques (habitants, machines). Ce principe relègue alors le rôle du chauffage à celui d’un simple appoint.
La norme allemande „Passivhaus“ est accordée à partir d’un besoin de chauffage inférieur à 15 kWh/m2par an d’énergie finale, et un besoin de moins de 120 kWh/m2 par an d’énergie primaire (les 15 kWh/m2.an du chauffage + l’énergie nécessaire au chauffage de l’eau + l’électricité consommée par la ventilation + climatisation + électricité domestique). Cela est possible par la mise en place d’une très forte isolation extérieure.
Un besoin calorifique aussi faible signifie qu’en pratique ces habitations utilisent un système de chauffage que quelques jours par an. En comparaison, les logements des années 1960 et 1970 nécessitent en moyenne 320 kWh/m2 par an tandis que les constructions actuelles ne nécessitent en moyenne que 110 kWh/m2 par an.
Comparée à une construction traditionellel, une maison passive présente bien des avantages. Elle génère de grandes économies de chauffage, offre un meilleur confort thermique et garantit une excellente qualité de l’air.